Qu’allez-vous apprendre ?

Les rencontres de l’écolonomie

Mardi 8 juin

Mercredi 9 juin

Jeudi 10 juin

8h30
10h15

Elodie Bia
L’écolonomie

8h30
10h15

Perrine Hervé-Gruyer
La permaculture

Cécile Duflot
La transition de l’entreprise
pour lutter contre les inégalités

10h30
12h15

Rob Hopkins 
Les villes en transition
(A confirmer)

10h30
12h15

Béatrice Kremer-Cochet
Le ré-ensauvagement
créateur de richesse et de bien être

Leslie Gonçalves
Repenser la ville et l’entreprise
comme des lieux vivants et fertiles

13h30
15h15

Corinne Lepage
Le droit de l’environnement

13h30
15h15

Marie Odile Simonnot
L’agromine

Kalina Raskin
Le biomimétisme

15h30
17h15

Anne-Sylvie Bameule
La coopération homme-femme

15h30
17h15

Françoise Nyssen
La littérature qui nous inspire

Maria Cartwright
L’observation comme champ
de potentialités

Soirée
18h30-20h15

Muriel Pénicaud
Les défis de l’entreprise de demain

Soirée
18h30-20h15
(Modules offerts)

Sophie Binet
Les recommandations RSE de la CGT

Emmanuel Druon 
Œuvrer pour changer de réalité

Avec Cécile Duflot, la transition de l’entreprise pour lutter contre les inégalités.
Cécile Duflot, dirigeante de l’ONG Oxfam France, nous explique ce qui lie changement climatique et accroissement des inégalités. Par le récit de ses expériences, elle nous décrit avec un regard nouveau le rôle majeur des entreprises dans la lutte contre les inégalités. Elle nous explique comment, pour cela, chacune et chacun d’entre nous a tout à gagner à engager la transition écologique de ses activités.
Engagée dans la vie politique depuis plus de 15 ans, Cécile Duflot est aujourd’hui la directrice générale d’Oxfam France. Elle a été Ministre de l’égalité, des territoires et du logement

Avec Muriel Pénicaud, la relation sociale au travail.
Comment évolue le rapport au travail avec l’économie de la transition. Muriel Pénicaud, nous explique le rôle primordial de l’accès à la formation pour engager son entreprise dans la transition.
Muriel Pénicaud, ambassadrice de la France à l’OCDE (organisation de coopération et de développement économique) et ancienne Ministre du travail sera rejointe par des jeunes pour débattre.

Avec Corinne Lepage,  le droit français de l’environnement.
Quarante ans de travail et quarante affaires défendues ont contribué à créer le droit français de l’environnement qui encadre aujourd’hui nos actes. Le droit environnemental est en mouvement. Il est le résultat d’affaires qui se sont succédées et qui continuent de se succéder au rythme des entraves que nos sociétés font à l’écologie et au climat , et des informations dont les scientifiques nous informent. Corinne Lepage nous décrit comment, par le travail, laisser à la question climatique la place qu’elle mérite dans le cadre de nos organisations. 
Corinne Lepage, ancienne Ministre de l’environnement et co-fondatrice du cabinet Huglo-Lepage Avocats, sera rejointe par Christian Huglo docteur en droit et co-fondateur du cabinet Huglo-Lepage Avocats pour une heure de débat avec la salle.

Avec Françoise Nyssen, la littérature qui nous inspire.
Pour inventer la transition écologique et économique de nos sociétés et de nos entreprises, nous avons besoin de ressources. Les livres en sont de formidables. Leurs auteurs sont à même d’inspirer les démarches de transition que nous menons dans nos entreprises. Françoise Nyssen présentera sa sélection d’ouvrages inspirants.
Françoise Nyssen, présidente d’Actes Sud et ancienne Ministre de la culture, sera rejointe par Jean-Paul Capitani pour une heure de conversation avec la salle.

Avec Elodie Bia, l’écolonomie. 
La transformation créatrice pour entreprendre sans détruire. Il est plus économique de produire de façon écologique : c’est l’écolonomie. Elodia Bia met en œuvre depuis vingt-cinq ans la méthode qui lie écologie et économie. Les clés pour entreprendre sans détruire sont déjà présentes dans nos sociétés et nos organisations. Laissons-les surgir et organisons-les, quitte à repenser notre manière de travailler, pour laisser aux 10 millions d’espèces vivantes dont nous partageons l’espace vital (Baptise Morizot, Manière d’être vivant) une chance de se développer.
Elodia Bia, co-inventrice de l’écolonomie et co-fondatrice du bureau Ouvert sera rejointe par Emmanuel Druon pour échanger avec la salle.

Avec Perrine Hervé-GruyerPermaculture et Ecoculture, garants de la souveraineté alimentaire des territoires.
Comment l’agroécologie nourrit la planète. Utiliser la nature et le vivant comme modèle pour parvenir à alimenter nos sociétés en ces temps troubles. Voici le challenge que peuvent relever les fermes appliquant les principes de la permaculture, dès lors que l’on s’applique à mailler le territoire de ces petites entités vivrières, berceaux de biodiversité, puits de carbone, créatrices d’emploi, de lien social et de dynamique dans les territoires. 
Dans sa ferme du Bec Hellouin, Perrine Hervé-Gruyer fait la démonstration de la viabilité économique de la permaculture. Elle sera rejointe par Julien Verny et Antoine Bocquet pour débattre avec la salle autour des corridors de biodiversité

Avec Anne-Sylvie Bameule, la coopération homme-femme.
Comment la coopération homme-femme permet une transition efficace de l’entreprise. Anne-Sylvie Bameule, directrice du département Arts, Nature et Société d’Actes Sud, engage son entreprise dans la transition. Pour mener ce travail avec efficacité, elle a fait l’expérience d’une clé qu’elle partage et explique à nos rencontres de l’écolonomie : la coopération homme-femme.
Anne Sylvie Bameule est politologue et directrice du département Arts, Nature et Société chez Actes Sud. Elle a notamment contribué à créer la collection Domaine du possible. Anne-Sylvie Bameule sera rejointe par Stéphane Durand, auteur et éditeur, pour débattre avec la salle.

Avec Leslie Gonçalves, Construire autrement, repenser nos villes comme des lieux vivants et fertiles.
Comment faire de son lieu de travail le support de la transition. Dans quels espaces souhaitez-vous vivre et travailler ? Si aujourd’hui nos villes souffrent d’un urbanisme et d’une architecture qui n’ont pas toujours pris en compte le vivant, les solutions pour y remédier existent et se déploient. Nous pouvons transformer nos villes. L’approche écosystémique et sensible de Leslie Gonçalves et de son équipe ouvre la voie pour un cadre de vie et de travail qui concilie enjeux environnementaux, sociaux et économiques. 
Leslie Gonçalves est architecte et co-fondatrice de l’agence Seuil Architectures. Avec son équipe elle bouscule les codes de la construction et démontre, chantier après chantier, qu’il est possible de construire des  bâtiments écologiques, sobres, pour des coûts comparables à ceux du « conventionnel ».

Avec Marie-Odile Simonnot, L’agromine, une solution fondée sur la nature pour dépolluer les sols et valoriser les métaux. Comment dépolluer les sols par les plantes. La présence de métaux dans les sols, d’origine naturelle ou anthropique, représente une menace pour la santé et les écosystèmes. Certains métaux peuvent être extraits des sols à l’aide de plantes pour être ensuite utilisés dans différents secteurs industriels. Cette filière innovante, appelée agromine, est une Solution Fondée sur la Nature, visant à détoxifier les sols et valoriser des ressources inexploitées.
La prrofesseur Marie-Odile Simonnot est la co-créatrice de l’agromine. Avec ses collègues chercheurs elle a fondé l’entreprise Econick. Marie-Odile Simonnot sera rejointe par le professeur Guillaume Echevarria pour une conversation avec la salle.

Avec Béatrice Kremer-CochetLe réensauvagement, créateur de richesse et de bien-être. 
Comment rendre à la biodiversité sa place dans nos entreprises. Malgré tout ce que nous lui avons fait subir durant des millénaires d’exploitation intensive, la nature résiste. Mieux, le sauvage revient ! Des initiatives inspirantes et couronnées de succès voient le jour dans tous les pays et démontrent que favoriser le réensauvagement, c’est l’enjeu écologique, économique et social de demain.
Béatrice Kremer-Cochet, naturaliste, professeure agrégée en sciences de la vie et de la terre et auteur, sera rejointe par Gilbert Cochet, également biologiste, naturaliste et spécialiste du ré-ensauvagement pour un débat avec la salle.

Avec Maria Cartwright, L’observation comme champ de potentialités pour transformer et approfondir notre capacité à ressentir, à agir.
« En tant qu’artiste, l’observation agit comme une force directionnelle qui réaligne mon exploration, notamment sur ce qui en train d’émerger, sur le devenir même de l’événement observé. En nous engageant plus activement, plus profondément dans le champ de l’observation, nous approfondissons notre capacité à nous engager de façon plus sensible dans le monde phénoménal que nous habitons. Ce faisant, nous nous engageons dans sa nature nécessairement transformatrice et sommes nous-mêmes transformés. » – Maria Cartwright
Maria Cartwright, artiste contemporaine et chercheuse en Art et Sciences de l’Art sera rejointe par Réjean Dorval, artiste contemporain et professeur de dessin

Avec Kalina Raskin, le biomimétisme pour innover durablement.. 
En copiant les systèmes naturels, inventons l’industrie non polluante. Au CEEBIOS (centre d’études et d’expertises en biomimétisme) qu’elle dirige, Kalina Raskin est au contact permanent d’équipes qui s’inspirent de la nature pour concevoir les produits, processus et bâtiments durables d’aujourd’hui et de demain. Elle explique en quoi la nature peut nous inspirer, et quels sont les tenants et les aboutissants d’une démarche de biomimétisme menée en entreprise. 
Kalina Raskin est la directrice générale de Ceebios, organisme en charge du déploiement du biomimétisme en France

Avec Sophie Binet, les recommandations RSE de la CGT.
Sophie Binet est la Co-Secrétaire Générale de la CGT (Confédération Générale du travail). 
Sophie Binet présentera les dernières mesures en discussion concernant la transition écolonomique des entreprises. 

Avec la participation de :

Anne-Cécile Bras
Journaliste et productrice de l’émission “C’est pas du vent” (RFI).
Anne-Cécile Bras animera les échanges entre les oratrices et les participants. 

X